Urgence de fou


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un ennemi si petit que l’on ne peut le voir à l’œil nu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gros-lot
Admin
Admin


Nombre de messages : 267
Age : 49
Lieu de travail ou d'étude : CHUM St-Luc
Département & quart de travail : Urgence de Nuit
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Un ennemi si petit que l’on ne peut le voir à l’œil nu.   Mer 29 Aoû - 17:23



Un ennemi si petit que l’on ne peut le voir à l’œil nu.



Une vie de travail bien remplie, une retraite bien méritée, un conjoint en or, des petits enfants qu’ils l’aiment et qu’elle aime, quoi demander de mieux?

Un cillement dans l’oreille, une visite chez son médecin.
Il en manquait pas plus pour faire basculer une vie. Diagnostic : un cancer de la gorge.
L’histoire d’une dame raconté quatre ans après son cauchemar.



Bonjour madame Harquail.
Au nom de Urgence de fou, merci de partager avec nous votre histoire.



UdeF: Comment avez-vous appris votre maladie?


Madame H.: Par un cillement de l’oreille, j’ai été voir un docteur en ORL car je croyais faire de l’acouphène. À la minute qu’il m’a regardé l’intérieur de la bouche, il m’a envoyé prendre un rendez-vous à L’hôpital Notre-Dame de Montréal. Rendue chez moi, l’hôpital me téléphonait pour prendre un rendez-vous avec le docteur Guertin. Trois jours plus tard, j’ai passé une biopsie qui a révéler un cancer de la gorge avancé.


UdeF: De l’instant que vous avez reçu votre diagnostic et votre opération s’est-il passé beaucoup de temps?


Madame H:4 jours car l’opération était urgente.


UdeF: Le 23 octobre vous êtes fait opérée, est-ce que l’opération a bien réussie?


Madame H: Non il y a eu un rejet du lambeau qu’il m’avait installé dans la gorge pour boucher le trou suite au retrait de la tumeur. Le lambeau était un muscle qu’il m’avait pris sur l’avant bras gauche. Une opération de 14 heures suivie d’un séjour aux soins intensifs avec un traitement aux sangsues.


UdeF: Qu’on-t-il fait?


Madame H: 5 jours plus tard, ils m’ont ré-opéré pour enlever un muscle sous le sein droit pour le remonter par l’intérieur afin de cacher le trou créé par le cancer et la 1ere opération.


UdeF: Les docteurs avaient-ils des craintes suite à la première opération?


Madame H: Oui, vu que ma salive continuait à s’écouler par le trou, agrandissait le trou et affaiblissait considérablement la paroi de ma jugulaire et de ma carotide. Les docteurs avaient peur de l’accrocher et qu’elle éclate car ils ne pourraient pas y faire grand chose.

UdeF La deuxième opération a durée combien de temps?


Madame H: Un peu plus de 16 heures.


UdeF: Après l’opération vous êtes « tomber » dans le coma.


Madame H: Oui et c’est là que j’ai vu ma mère… Elle m’a dit que mon heure n’était pas encore arrivée… que mes petits enfants avaient encore besoin de moi et aussi que l’enfant que j’avais mis en adoption étant jeune fille et que l’on m’avait obligé à donner en adoption n’était pas mort et qu’il me cherchait. Elle m’a dit que mon devoir était de le retrouver. Maman m’a dit qu’elle serait là, près de moi pour m’aider. C’est ça qui m’a donné de la force pour sortir du coma et de passer au travers.


UdeF: Votre convalescence à l’hôpital s’est-elle bien déroulée?


Madame H: Oui, très bons soins sur les trois quarts de travail au 8 ouest pavillon Deschamps à l’hôpital Notre-Dame. Je ne pouvais parler car j’avais une trachéo donc j’écrivais tout.


UdeF: Combien de temps avez-vous resté à l’hôpital?


Madame H: 1 mois et après je suis retournée à la maison et une infirmière du CLSC venais à chaque jour pendant 2 semaines pour changer mes pansements.


UdeF: Avez-vous repris votre vie normale?


Madame H: Non, pas tout à fait. J’ai la moitié de la langue et de la gorge paralysée donc il faut que j’avale du côté gauche pour ne pas que je m’étouffe. Ça fait 4 ans que je n’ai pas pris un bon repas normal… Je dois tout passer la nourriture que je mange au robot culinaire.


UdeF: Pour une grande cuisinière comme vous, ça doit être difficile?


Madame H: Pas mal (elle éclate de rire), j’en pleure souvent


UdeF: Je remarque que pendant toute l’entrevue, vous buvez beaucoup d’eau. Pouvez-vous me dire pourquoi?


Madame H: Je ne sécrète plus de salive car ma glande salivaire ne fonctionne plus.


UdeF: 4 ans plus tard, qu’est-ce que vous trouvez le plus difficile?


Madame H: De bien manger (je la vois commencer à trembler, elle pleure) et maintenant, je commence à avoir de la misère à faire mon ménage.


UdeF: On va revenir un peu plus joyeux… ELLE M’ARRÊTE LÀ ET DIT :


Madame H: Chaque jour, je remercie la Sainte Vierge de m’accorder une autre journée car j’ai un rêve à réaliser


UdeF: Ah oui, quel rêve avez-vous?


Madame H: Après 45 ans, je veux aller voir mon garçon en Indiana aux États-Unis. Ça va faire la deuxième fois que l’on se voit!


UdeF: La première fois a été quand?


Madame H: Le 3 novembre de l’an dernier


UdeF: Donc votre mère a tenu sa parole?


Madame H: Oui et moi aussi j’ai passé au travers! J’ai promis à la Sainte Vierge que si elle nous aidait à retrouver mon garçon que je lui installerais une statue dans ma cours. Sa statue est là entourée de rosiers…


UdeF: Pourquoi avez-vous accepté l’entrevue?


Madame H: Pour aider d’autre monde… Jusqu’à maintenant, j’ai beaucoup d’aide. Ça prend de l’encouragement. Faut rester positif et fort!

Je remercie mes garçons, mon conjoint, mes petits enfants et ma famille de m’avoir aidé à passer au travers!

Madame Harquail: Jeannie1939@hotmail.com

_________________
The best no. 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urgence-de-fou.qc.ca
Future N
Admin
Admin


Nombre de messages : 70
Age : 35
Lieu de travail ou d'étude : CHUM St-Luc
Département & quart de travail : nuit - Retrait préventif :)
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: Un ennemi si petit que l’on ne peut le voir à l’œil nu.   Ven 7 Sep - 11:59

Bravo pour cette belle entrevue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un ennemi si petit que l’on ne peut le voir à l’œil nu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit peu de Règlement ne peut pas nuire au Grenadier (1)
» Un petit peu de Règlement ne peut pas nuire au Grenadier (5)
» Rituel pour communiquer avec son Ange Gardien
» quelles parties une femme voilée peut montrer a son amie?
» Arisème petit prêcheur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Urgence de fou :: capsules & info santé :: Entrevue de Urgence de Fou-
Sauter vers: